Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Septembre 2010 0432010 059

 

Mon atelier de peinture

 

K.ROLYNE

22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 08:54

sunday-afternoon-island-la-grande-jatte-123 2780

 

Je ne pouvais pas louper cette comédie musicale consacrée à la création de cette toile célèbre de George Seurat, un dimanche après-midi à l'île de la Grande Jatte, qui est jouée en ce moment au théâtre du Châtelet. C'est une divagation à partir de l'oeuvre de Seurat, imaginée de toute pièce à quelques détails près par le master de Broadway, Stephen Sondheim. 

 

Le premier acte est une pure merveille de mise en scène et d'illusion. C'est vraiment magique de voir les tableaux de Seurat prendre vie et se reconstituer sous nos yeux. La technologie sert parfaitement les recompositions de l'oeuvre et les effets comiques des dessins. Les personnages s'apostrophent et passent d'un dessin à l'autre avec humour.

 

La touche de Seurat sert de décor et on voit évoluer la toile au gré des envies et avancés de l'artiste : arbres, voiliers, couleurs varient selon ses indications. Le décor bouge donnant beaucoup de vie à l'ensemble. On s'y croirait vraiment sur cette île parisienne.

 

Sunday in the park with georges

 

Les complexités du personnage et ses relations perturbées avec le monde extérieur tissent la toile de cette comédie musicale. George, le personnage principal, est tellement handicapé de la vie, qu'il ne vit que pour son oeuvre toute entière, laissant s'échapper la femme de sa vie et l'enfant qu'elle porte de lui, se réfugiant derrière ses tableaux et   se consumant pour l'art. A partir de cette douloureuse histoire d'amour, on plonge dans l'univers obsessionnel du génial artiste avec des chansons pointillistes "blue blue blue, red red red" et une musique originale qui se laisse découvrir avec plaisir.

 

J'ai vraiment été transportée par la recomposition spectaculaire du tableau à la fin du premier acte. C'était magique et naturellement, sensible comme je suis, j'ai pleuré comme une gamine.

 

L'interprétation de la compagne de Seurat, Dot (point en anglais pour les non anglophones), est vraiment remarquable et la salle l'a particulièrement applaudie. Costumes, lumières, musiques et mise en scène, tout est parfait également.

 

Le deuxième acte est moins spectaculaire au début, puis retrouve l'ambiance du tableau pour un finish très touchant.

 

Vraiment, c'est à ne pas louper, original, réussi et fascinant pour tous ceux qui apprécient Seurat et la peinture de cette période.

 

Bibiz à tous ces petits points que l'oeil traduit en couleur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mon Blog De Peinture

  • : k.rolyne.over-blog.com
  • k.rolyne.over-blog.com
  • : Bonne visite dans mon atelier de peinture
  • Contact

Welcome

Cher lecteur, voici plus de quinze ans que je peins. Cette passion trouve par ce blog un moyen d'exposition adapté à mon rythme de création et à ma vie très active. J'ai fréquenté de nombreux ateliers, fait de superbes rencontres et appris auprès d'artistes reconnus. Les tableaux, croquis et dessins présentés dans mes albums couvrent ces quinze dernières années. Je vous présenterai celles à venir par mes articles. Bonne visite dans mon atelier.

Tu Cherches, Tu Trouves !