Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Septembre 2010 0432010 059

 

Mon atelier de peinture

 

K.ROLYNE

18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 08:21

Hello everybody, c'est le week-end ! Youpi et j'ai cinq minutes pour vous raconter ma visite chez Mme Berthe Morisot et mes impressions devant ses tableaux.

 

Bon, d'abord en allant au Musée Marmottan pour cette rétrospective de l'artiste, on sait qu'on va voir une grande dame, muse de Manet, copine de tous les impressionnistes de l'époque, des écrivains et poètes aussi. On sait qu'elle a une place bien à elle au milieu de tous ces mecs torturés par leur art. Ce qui la rend si proche de nous, Berthe, c'est qu'elle a été confrontée à des problématiques rencontrées aujourd'hui par les femmes actives. Comment tout concilier ? Comment réussir à être une artiste reconnue et qui compte, à être une épouse présente et une mère aimante ? On oublie souvent de rappeler que tous nos Monet, Renoir et Manet avaient des épouses qui tenaient le foyer et s'occupaient de toutes les autres questions de survie comme le manger, le boire, le vêtement propre et tout ça tout ça. Les peintres n'avaient qu'à se préoccuper de leur peinture leur journée durant et à en gagner des sousous. Ils battaient la campagne avec leur chevalet n'ayant pas à se soucier de savoir s'il rester du lait dans le frigo, des Pampers pour le dernier, ni à amener le grand à son cours de piano et acheter le cadeau pour la fête d'anniv du meilleur copain du cadet.

 

Alors, Berthe, comment elle a fait pour peindre sur le motif, élever sa fille, aimer son mari, gérer sa carrière, tenir sa maison et répondre à tout ce qu'on attendait des femmes de cette époque ? Ben elle a fait comme nous toutes aujourd'hui : elle maîtrisait l'art du jonglage, elle gérait son temps à la minute, elle ne laissait rien au hasard, ne perdait pas une seconde, elle se faisait aider par des nounous et ses journées devaient être bien longues. Berthe Morisot c'était déjà une femme indépendante. Une femme qui n'a jamais renoncé à son art ni à sa carrière alors que des deux autres soeurs ont abandonné tout ça dès qu'elles se sont mariées. Fortiche pour son époque.

Edma MORISOT -Berthe peignant

 

Ici le portrait de Berthe Mosirot peint par sa soeur Edma. Elle était douée elle aussi.

 

Et question peinture, Berthe Morisot a vraiment bien fait de s'y accrocher parce qu'elle nous a laissé de bien belles toiles qu'on ne regrette pas de voir dans nos musées. Au début, ses premières toiles sont plutôt sombres, dans la veine de son idole Edouard Manet.

 

Morisot l ombrellePH-19dfa

 

Et puis peu à peu, elle change sa palette pour des roses, des blancs, des argentés, des bleus. Elle tombe plutôt sous l'oeil de Monet pour la couleur et de Renoir pour les sujets. Quant à sa touche, elle lui est vraiment bien personnelle. Elle avait un don incroyable pour les transparences. C'est esquissé, parfois la toile paraît inachevée et je trouve que ça lui donne une énergie propre et un mouvement d'ouverture.

 

jeune-femme-assise-sur-un-sofa-1879

Sa fille Julie et sa soeur Edma sont ses principaux modèles. Mais elle fait également appel à des modèles professionnelles ou à ses amies. Elle peint des jeunes filles dans l'intimité de leur chambre, des demoiselles en robe de soirée, des enfants jouant peints sur le vif comme un instantanné. Chez Mme Berthe Morisot, la peinture est intime et pudique. C'est frais, parfumé, raffiné. Rien à voir avec Degas par exemple. 

 

Je connaissais ses toiles d'enfants, celles des promenades dans le Bois de Boulogne. Les enfants sont très présents, il y a tellement d'amour dans son regard.

Morisot

 

 

Prenez la fable, toile découverte après la mort de Berthe Morisot et baptisé ainsi par son ami Mallarmé. C'est rapide, net et précis, c'est vif, doux et tendre à la fois. C'est efficace. Elle ne demandait pas à sa fille ou à sa nounou de poser pour sa peinture. Elle peignait comme aujourd'hui on photographie. Il lui fallait aller vite, à l'essentiel, cerner l'émotion, la posture pour que le tableau se tienne. C'est authentique. Elle n'avait pas le droit de perdre de temps.

  Morisot La Fable

Morisot Intérieur à Jersey

 

Parfois, elle commence en plein air avec l'aquarelle, et elle terminait son tableau en atelier.

 

J'ai découvert les paysages et les jardins peints par l'artiste que je ne connaissais absolument pas. En barque, dans les champs, les jardins, en promenade, dans les bois. Berthe Morisot saisit les contrastes et la douceur avec une élégance et une vivacité incroyable. C'est une peinture grandeur nature.

 

Morisot Bateaux en construction

 

Car la nature est toujours là dans toutes ses toiles, comme c'était le thème de prédilection des impressionistes. Prise par le temps, Berthe Morisot ne préparait pas ses toiles et peignait sur la toile brute qu'elle passait d'un jus couleur chair en laissant apparaître des morceaux vierges. ça donne un côté artisannale et brut à son travail. J'aime beaucoup.

 

MORISOT Branches d'oranger

 

J'ai vraiment eu un coup de coeur devant une toile intitulée "Villa Arnulphi". Je n'ai pas trouvé de photo sur internet et je n'ai qu'un mauvais cliché pris au cours de ma visite. Ce tableau a l'air inachevé mais il frise l'art abstrait. Il y a des lignes sauvages de bleu sur un jardin qu'on devine devant un coin de maison. C'est superbe. Sur la gauche, un jardinier de dos. Et en premier plan de la toile, des traits fous, libres, qui ne représentent rien. C'est spontané. C'est proche de l'abstrait. Je suis restée devant pendant cinq minutes. Un choix de couleur magnifique et un geste très fort. Une vraie découverte.

 

SP A1260

 

On peut voir une toile de Renoir aux côtés des siennes. Vraiment, la peinture de Berthe Morisot est très moderne par rapport à celle de Renoir. J'ai également découvert les belles aquarelles, les pastels si doux et feutrés, les sanguines de l'artiste. Tenez ! D'ailleurs voilà un fan copiant ses dessins à l'aide d'une boite de pastels secs. Le succès est toujours là.

 

SP A1261

Morisot Tulipes

C'est tellement délicat et raffiné. Vraiment c'est délicieux. Enfin, j'ai été assez émue devant la dernière toile peinte par Berthe Morisot peu de temps avant sa mort en 1895. C'est le portrait d'une jeune Marcelle. Touchant.

 

Cette expo, vraiment, elle vaut le détour. Et on l'attendait depuis longtemps.

 

Bibiz à toutes les femmes qui assurent.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

snoring causes 07/01/2014 11:58

Wow! These paintings are really beautiful! It seems so full of life and vibrant energy! These paintings speak volumes about the day to day affairs that take place in the lives of the young women and their numerous ways to deal with it. I am glad that you shared it here!

Mon Blog De Peinture

  • : k.rolyne.over-blog.com
  • k.rolyne.over-blog.com
  • : Bonne visite dans mon atelier de peinture
  • Contact

Welcome

Cher lecteur, voici plus de quinze ans que je peins. Cette passion trouve par ce blog un moyen d'exposition adapté à mon rythme de création et à ma vie très active. J'ai fréquenté de nombreux ateliers, fait de superbes rencontres et appris auprès d'artistes reconnus. Les tableaux, croquis et dessins présentés dans mes albums couvrent ces quinze dernières années. Je vous présenterai celles à venir par mes articles. Bonne visite dans mon atelier.

Tu Cherches, Tu Trouves !