Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Septembre 2010 0432010 059

 

Mon atelier de peinture

 

K.ROLYNE

16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 17:34

The WyethsC'est pas que je ne voulais pas, mais c'est juste que je n'avais pas encore trouvé le temps pour vous parler de cette exposition que j'ai pu voir in extremis à la Fondation Bismarck. Désolée d'arriver si tard car depuis lors l'exposition s'est achevée et mes commentaires ne pourrons que vous faire regretter de ne pas avoir vu l'exposition sur NC, Andrew et Jamie Wyeth, trois générations de peintres américains.

 

Le premier NC Wyeth, le père, est surtout connu pour ses illustrations de livres pour enfants (l'île au trésor, Rip Van Winkle et d'autres). Le second Andrew Wyeth, le fils, est connu pour son tableau exposé en tête de gondole du MOMA : "Christina's world" représentant une jeune femme dans une robe rose, atteinte de polio, en train de ramper vers sa maison située en haut d'une colline. Et le troisième Jamie Wyeth, le petit-fils, est connu pour ses portraits, dont celui d'un Kennedy songeur, d'un Warhol enfantin et d'un Noureev solaire (utilisé pour l'affiche de l'expo).

 

Je ne pouvais en aucun cas louper cette exposition et il faut que je vous explique pourquoi. Lorsque j'étais ado, j'ai eu la chance de partir vivre un mois en Pennsylvanie, dans une famille américaine pure Coca-Cola. Or, il se trouve que les parents de la mère qui m'accueillait, Linda, étaient des amis proches de M. Andrew Wyeth. Ce peintre qui vivait à Chadds Ford, avait noué des contacts très proches avec ses voisins qu'il faisait poser pour ses aquarelles, dans leur cadre  quotidien. Les parents de Linda font partie de ces modèles. Au fil du temps, leur amitié s'est consolidée. Je vous montre l'un des tableaux qu'il a fait où pose ce couple. On ne peut faire plus intime...

  Andrew-Wyeth-Marriage (Modèle Helen et George SIPALA paren

Lorsque j'étais là-bas, il y a 20 ans, j'ai visité le musée de Chadds Ford, The Brandywine River Museum, où j'ai posé très fièrement devant une toile de l'ami de la famille. Celle-ci plus précisément.

Andrew-Wyeth-Night Sleeper

Ensuite, Linda et moi avons rendu visite à ses parents où j'ai admiré les aquarelles que M. Andrew Wyeth avait peintes chez eux puis leur avait offertes.

 

Leur maison était tout à fait dans le style de ces grandes bâtisses américaines en bois blanc, avec ces drôles de fenêtres qui s'ouvrent en relevant la partie basse, et qui donne sur un grand jardin.

 

Voilà pour la petite anecdote. A l'époque, j'étais trop jeune pour savoir qui était M. Andrew Wyeth, ou son père ou son fils, et quelle était sa renommée internationale (il a été membre de l'académie des Beaux-Arts, entre autres).

 

Mais je n'ai jamais oublié cette rencontre avec les modèles et amis de ce peintre, ni le séjour que j'ai passé là-bas et qui m'a fait vivre la vie d'une famille américaine. Aussi, lorsque j'ai vu dans l'agenda parisien qu'une exposition se tiendrait sur la famille de ce peintre, je ne pouvais pas passer à côté.

 

Revenons à nos jours et à notre exposition. Trois artistes, trois touches très différentes, trois personnalités, trois techniques.

NC Wyeth - Rip Van Winkle

NC aimait l'huile. Ses tableaux sont bien plus lumineux que leurs reproductions dans les livres. C'est très coloré, dynamique, énergique. Ce sont des rêves d'enfants : ça parle d'aventures, de chevaliers, de combat, de magiciens. Les petits garçons adorent.

 

Andrew lui pratiquait la détrempe à l'oeuf (ou encore la tempera), une technique ancestrale utilisée pour les fresques du Moyen-Age et de la renaissance qui consiste à mélanger les pigments purs avec du jaune d'oeuf en couches successives. C'est très long, mais très résistant. Cette technique rend la peinture plus riche que l'aquarelle par exemple. Les oeuvres de M. Andrew Wyeth sont empreintes de contemplation, de mélancolie et de lumière. C'est étrange comme sensation. Très introspectif. Il y a comme un retour de la peinture hollandaise. C'est beau, réaliste, émouvant.

 

Quant à Jamie Wyeth, il touche un peu à tout. Il est plus libre et en même temps il représente bien l'héritage de son père et de son grand-père. Il utilise l'huile, l'aquarelle ou la tempera, il peint de manière réaliste mais aussi de manière interprétée. Il a un véritable don pour l'art du portrait, ressemblant c'est sûr, mais également saisissant la personnalité du modèle. Très fort.

 

Je vous montre ici les toiles de cette exposition que j'ai préférées :

 

9-andrew-wyeth-Lovers

"The lovers" : ou l'un des dessins parmi les centaines que M. Andrew Wyeth a fait en secret de l'aide ménagère de son voisin, et qui à force de séance de pose est vraisemblablement devenue sa maîtresse.

 

DG Andrew Wyeth - Monday Morning

Andrew Wyeth -Monday morning

 

MayDay - Andrew Wyeth

Andrew Wyeth -Mayday

JamieWyeth - wakeJamie Wyeth -Wake

 

Jamie Wyeth - Gull Rock

Jamie Wyeth - Gull Rock

 

Voilà voilà. C'est là qu'on voit que le talent se transmet de génération en génération tout en se renouvelant.

 

Bibiz à tous les arbres généalogiques.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mon Blog De Peinture

  • : k.rolyne.over-blog.com
  • k.rolyne.over-blog.com
  • : Bonne visite dans mon atelier de peinture
  • Contact

Welcome

Cher lecteur, voici plus de quinze ans que je peins. Cette passion trouve par ce blog un moyen d'exposition adapté à mon rythme de création et à ma vie très active. J'ai fréquenté de nombreux ateliers, fait de superbes rencontres et appris auprès d'artistes reconnus. Les tableaux, croquis et dessins présentés dans mes albums couvrent ces quinze dernières années. Je vous présenterai celles à venir par mes articles. Bonne visite dans mon atelier.

Tu Cherches, Tu Trouves !