Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Septembre 2010 0432010 059

 

Mon atelier de peinture

 

K.ROLYNE

8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 08:38

Hello tout le monde,

Durant mes vacances, j'ai croisé un nouveau M. Chat sur ma petite île Do Ré. Il a des ailes, il est tout beau, tout neuf. C'est en effet le dernier né du matou qu'on croise si souvent dans Paris et même ailleurs.

Eté 2012 780

Mais en lisant mon canard rétais préféré, que vois-je ? M. Chat est menacé ! Il va falloir l'effacer ! Oh rage oh désespoir ! Tout ça pour une cabane EDF en béton gris, nulle et sans intérêt, qui borde la route à la sortie d'Ars en Ré.

 

L'article en lien ICI. C'est seulement en lisant l'article que j'ai découvert qu'il n'y avait pas un mais deux M. Chat, enlacés par la queue. Je ne l'avais pas remarqué et j'ai loupé la moitié de l'oeuvre. Tant mieux ! ça veut dire qu'il m'en reste encore à découvrir lors de mon prochain passage du pont. Enfin... sauf si d'ici là l'infâme sanction a été exécutée.

 

Non, mais vraiment ! Qui aujourd'hui effacerait les dessins de MissTic ? de Keith Haring ? de Jef Aérosol ? Qui détruirait une oeuvre d'art ? Et ben c'est pourtant ce qui risque de se passer dans ce petit village tranquille qui a inspiré l'artiste. Ce n'est pourtant pas la première fois qu'on croise cet animal au bout d'île. Il y a déjà quelques années, M. Chat avait étendu sa serviette sur la plage de la Conche, juché sur un des blocos qui se casse un peu plus la figure année après année. Le temps l'a effacé. Et c'est bien dommage.

 

J'ai entendu l'histoire hallucinante d'un prêtre qui avait soigné Van Gogh. Ce dernier, ne pouvant le payer, lui avait offert quelques toiles que le prêtre accepta par politesse. Puis, durant l'hiver, il utilisa ces tableaux, qu'il considérait comme des croûtes, comme bois de chauffage, ignorant bien sûr qu'il brûlait ainsi des fortunes et un patrimoine artistique considérable. On ne va recommencer cette bêtise-là tout de même ?

 

Et puis il faut rassurer M. Le Maire d'Ars en Ré :  tout le monde ne va pas brusquement se mettre à peindre sur les murs de sa commune car tout le monde n'a pas le talent de M. Chat. Le Street Art ce n'est pas de la dégradation malveillante, cela n'a rien à voir avec les tags. Le Street Art c'est un art véritable, qui prend du temps, qui livre un message ou non, qui revendique ou non, qui fait plaisir souvent. Et tout le monde n'a pas ce talent-là. N'importe qui ne va pas s'inventer artiste du jour au lendemain. C'est donc ce qui différencie les tagueurs, qui eux dégradent un mur sans réfléchir et surtout sans aucun élan artistique.

 

Enfin, (dernier point de ma plaidoirie) avoir un M. Chat dans sa ville est un atout touristique majeur ! Avant de rejoindre le Phare des Baleines, des cars entiers ralentiront pour admirer l'oeuvre. "Et sur votre droite Mesdames et Messieurs, l'oeuvre jalousement conservée par la commune d'Ars en Ré, un double M. Chat s'envolant dans le grand air rétais ! Un oeuvre majeure dans le parcours de cet artiste reconnu internationalement". Aucune autre cabane EDF n'aura jamais autant de succès. M. Chat pourra figurer comme point de visite, une curiosité qui ajouterait au charme du village.

 

Voilà j'en ai fini. Mais n'oublions jamais qu'en matière artistique, le temps est le seul juge.

 

Bibiz aux deux autres tristes faces de la cabane EDF qui sont encore toutes nulles et toutes grises.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mon Blog De Peinture

  • : k.rolyne.over-blog.com
  • k.rolyne.over-blog.com
  • : Bonne visite dans mon atelier de peinture
  • Contact

Welcome

Cher lecteur, voici plus de quinze ans que je peins. Cette passion trouve par ce blog un moyen d'exposition adapté à mon rythme de création et à ma vie très active. J'ai fréquenté de nombreux ateliers, fait de superbes rencontres et appris auprès d'artistes reconnus. Les tableaux, croquis et dessins présentés dans mes albums couvrent ces quinze dernières années. Je vous présenterai celles à venir par mes articles. Bonne visite dans mon atelier.

Tu Cherches, Tu Trouves !