Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Septembre 2010 0432010 059

 

Mon atelier de peinture

 

K.ROLYNE

1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 15:57

J'en rêvais, mari-chéri l'a fait.

 

Je reviens de Vienne et j'ai encore les yeux pleins d'étoiles, de musique, de café viennois et de Sachertorte.

 

J'ai un milliard de choses à vous dire et à vous montrer et je ne sais pas par où commencer.

 

Dilemme.

 

Pour commencer, l'incontournable à Vienne c'est le marketing touristique autour des stars locales : Mozart, Klimt, Sissi...

 

J'ai fait une over-dose de Klimt ! Oui c'est possible. Le baiser est surexposé sur le moindre sachet de thé, biscotte ou autre, c'est à vous en donner le tournis. Une Klimtonite aïgue qu'on appelle ça.

 

Vienne 2 (51)

Toute boutique vend tee-shirt, magnet et foulard déclinés à l'infini sur ce tableau. ça en devient indécent.

 

Egön Schiele est moins exploité. Il faut dire que ses toiles sont plus rudes et beaucoup moins romantiques. C'est plus difficile à glisser sur le paquet de céréale du matin...

 

J'ai également redécouvert Kokoschka et surtout Moser que j'ai beaucoup aimé. J'avais déjà pu admirer leurs toiles lorsque le Grand Palais avait organisé une exposition sur le quatuor viennois.

 

Mais ce n'est pas la même chose d'admirer ces toiles dans leur ville d'origine. La magie ici opère et tout semble logique. L'architecture viennoise complète les tableaux aperçus dans les musées. Le mouvement Sécessionniste devient palpable.

 

En témoigne le Pavillon de la Sécession, construit par les artistes viennois en rupture avec l'art officiel.

 

Baptisé le choux fleur par les viennois, ce pavillon est devenu un lieu d'exposition d'art contemporain.

Vienne 1 (301)

 

Vienne 1 (343)

Ce lieu est pour le moins surprenant. Je ne sais pas si en le visitant il y avait une exposition en cours ou si elle était en cours d'installation.

 

Il y avait un pot de peinture abandonné, en train de sécher. Je n'ai pas su dire s'il s'agissait d'un pot laissé là par un peintre en bâtiment, ou s'il s'agissait d'une oeuvre d'art. Je crois pourtant que c'était bien ça. Voici donc l'oeuvre d'art la plus ironique du monde !

 

Vienne 1 (347)

En voilà qui ont de l'humour !!

 

J'ai bien rigolé en tout cas. D'autant plus que le reste du Pavillon est vide.

 

Il y a bien la fresque de Klimt au dernier niveau. Elle est plutôt belle, mais elle fait un peu peur. Sans doute parce qu'elle s'inspire de la 9ème de Beethoven. Il n'y là pas de quoi rire... Pom pom pom pom ! pom pom pom pom ! 

 

Heureusement, on peut trouver de belles explications sur la signification des symboles peints par le peintre ! le bonheur, la maladie, la folie, l'amour.

 

Et tout cela finit sur un baiser.

 

Voilà pour l'art nouveau viennois.

Vienne 1 (344)

Mais non en fait ce n'est pas du tout fini, parce que lorsqu'on se promène dans Vienne, on continue de voir de l'art nouveau partout partout.

 

Les façades, les monuments, les statues, tout est art nouveau là-bas.

 

Même les cafés ! L'American bar et le Café Museum, tout designés par M. Loos, le pape des façades sans fioritures, ni cariatides.

 

Je m'arrête là pour aujourd'hui et je reviens très vite pour vous montrer qu'à Vienne, on peut marcher sur un Monet, photographier des Matisse avec flash (oh sacrilège) et hésiter pendant une heure devant la carte avant de choisir son café.

 

Bibiz à tous les apfelstrudels.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mon Blog De Peinture

  • : k.rolyne.over-blog.com
  • k.rolyne.over-blog.com
  • : Bonne visite dans mon atelier de peinture
  • Contact

Welcome

Cher lecteur, voici plus de quinze ans que je peins. Cette passion trouve par ce blog un moyen d'exposition adapté à mon rythme de création et à ma vie très active. J'ai fréquenté de nombreux ateliers, fait de superbes rencontres et appris auprès d'artistes reconnus. Les tableaux, croquis et dessins présentés dans mes albums couvrent ces quinze dernières années. Je vous présenterai celles à venir par mes articles. Bonne visite dans mon atelier.

Tu Cherches, Tu Trouves !