Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Septembre 2010 0432010 059

 

Mon atelier de peinture

 

K.ROLYNE

27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 07:28

J'ai depuis de longues années une affection particulière pour M. Piet Mondriaan, appelé Mondrian.

 

Lorsque j'étais jeunette, j'étais allée visiter une rétrospective sur l'artiste. Je crois que c'était au MAM en 1994 ou 1995, je ne sais plus. Enfin bref. Au cours de cette exposition-là, très bien faite, j'avais découvert l'évolution d'une peinture figurative vers l'abstrait le plus simple. Le travail de Mondrian sur les arbres m'avait fascinée. Cette déclinaison jusqu'au trait le plus sobre était rythmique, presque hypnotique.

 

Grâce à lui, j'ai compris une démarche dans l'art qui m'échappait auparavant, celle qui part de la représentation vers l'abstrait et tout à coup, j'avais des clés. Et j'étais rudement contente. Par la suite, j'ai toujours pris la défense de Mondrian lorsque j'entendais dire autour de moi "Celui-là qui fait des carrés bleus et rouge, faut quand même pas abuser !".

 

Alors, avec toute ma conviction, j'expliquais qu'il s'agissait d'un cheminement, que Mondrian était fascinant parce qu'il avait inventé un langage en dessinant un arbre juste avec des traits puis qu'il avait poussé son art jusqu'à l'expression la plus simple, réduite à l'usage des couleurs primaires et des lignes. Et que c'était beau, moderne et audacieux. Qu'il s'était libéré.

 

Voilà, fallait pas dire du mal de Mondrian.

 

Jusqu'à hier, je le gardais comme une référence. Mais, je reconnais que je peux être encore naïve même si depuis 1995, j'ai pris quelques années avec moi.

 

En faisant l'erreur d'aller voir l'exposition "Mondrian-De Stijl" au Centre Pompidou, j'ai brisé mon icône. J'aurais dû rester sur mes souvenirs, mais j'ai voulu revoir l'arbre rouge, l'arbre bleu et tout ce qu'il en fait par la suite. J'ai revu cela, mais en moins complet et surtout, j'ai constaté que celui qui faisait des carrés bleus et rouge appartenait à un mouvement dans lequel tous les peintres faisaient tous des carrés bleus et rouge. Quelle ne fut pas ma déception de réaliser qu'il a existé une dizaine de Mondrian aux Pays-Bas qui peignaient tous des lignes noires en rythme, et qui utilisaient tous les couleurs primaires. Pfff...Comme je disais, je suis encore un peu naïve...

 

Dans une des salles de l'expo, on peut admirer des toiles MM. Théo Van Doesburg, Vilmos Huszar et autres. Je vous mets au défi de dire qui a peint quoi. C'est toutes les mêmes !

 

Aller, tentez votre chance avec ce petit échantillon-ci* :

Mondrian

800px-Theo van Doesburg Contra-Composition XVI Vilmo Huszar

 

Mais peut-être qu'en réalité on s'en fout de savoir qui a fait quoi ! Peut-être que seuls la recherche et l'avancement du mouvement comptent.

 

M. Gerit Rietveld a fait du mobilier à partir des idées "De Stijl". Pourquoi pas. Ce mouvement a ensuite eu une grand influence sur l'architecture et le design, M. Le Corbusier est rattaché à cette mouvance.

 

Lorsqu'on s'inscrit dans un groupe de peinture, nécessairement les peintres s'influencent les uns les autres. Il n'y a qu'à voir l'école de Pont Aven, le cubisme, le fauvisme, l'impressionnisme. Ces peintures n'en ont pas moins de valeur.

 

C'est vrai qu'on n'invente rien tout seul, on est toujours influencé par les autres, l'histoire, l'héritage de ce qui s'est fait avant nous. Je retiendrais de tout cela qu'il ne faut jamais regarder la peinture d'un artiste de manière isolée, il faut toujours la situer dans l'histoire de l'art et par rapport à ses contemporains.

 

Et je voudrais citer ici cette phrase de M. Mondrian, qui malgré tout restera pour moi un grand peintre innovant :

 

"Nous avons besoin de courage et de force pour passer par une période de dissonance. C'est la peur de la dissonance et parce qu'on s'adapte au passé qu'on ne fait pas de progrès. Il ne faut pas s'adapter, il faut créer".

 

Celle-là je crois que je vais l'apprendre par coeur.

 

J'ai bien compris la philosophie de ce mouvement de peinture, dont Mondrian reste la figure de proue, mais il n'en reste pas moins que le mythe s'est un peu ébréché pour moi. Enfin, je m'en remettrais je crois.

 

Bibiz à toutes les naïves de 20 ans et même plus.

 

 

* le premier tableau est de Mondrian, le second est de Van Doesburg et le dernier est de Huszar. C'était enfantin,  non ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

VanBarbarella 22/03/2011 15:10



Ta devinette est en vérité assez facile si l'on connait bien l'œuvre de Mondrian : il n'utilisait que les verticales et les horizontales et s'est d'ailleurs disputé avec son ami Théo Von Doesburg
qui continuait à utiliser des diagonales que Mondrian trouvait superflues. Les deuxième et troisième toiles ne peuvent donc être l'œuvre de ce cher Piet.



k.rolyne 22/03/2011 22:22



Trouvé ! Merci pour ces détails "croustillants" de l'histoire de l'art ! J'ignorais qu'ils s'étaient brouillés pour des verticales. Je me pose toutefois cette question : les diagonales
valent-elles vraiment qu'on se chamaille pour elles ? Qu'est-ce que c'est sensible un artiste tout de même...;). bibiz.



papa 01/03/2011 20:10



ben ça alors !!!  Mondrian je l'ai vu tout de suite et c'est le seul qui passe le filtre du temps; il n'est pas comme ,il est lui !! et tous les autres derrière !! comme Miles pour le rap et
le free ! c'est Debussy de la peinture ,le plus simple c'est immortel ! bisous bisous bisous !!



k.rolyne 01/03/2011 21:11



C'est vrai que bien souvent seul le leader d'un mouvement laisse son nom dans l'histoire. bibiz.



Mon Blog De Peinture

  • : k.rolyne.over-blog.com
  • k.rolyne.over-blog.com
  • : Bonne visite dans mon atelier de peinture
  • Contact

Welcome

Cher lecteur, voici plus de quinze ans que je peins. Cette passion trouve par ce blog un moyen d'exposition adapté à mon rythme de création et à ma vie très active. J'ai fréquenté de nombreux ateliers, fait de superbes rencontres et appris auprès d'artistes reconnus. Les tableaux, croquis et dessins présentés dans mes albums couvrent ces quinze dernières années. Je vous présenterai celles à venir par mes articles. Bonne visite dans mon atelier.

Tu Cherches, Tu Trouves !