Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Septembre 2010 0432010 059

 

Mon atelier de peinture

 

K.ROLYNE

22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 19:34

C'est qu'on en découvre des choses insolites sur l'histoire de France lorsqu'on fait des jolies promenades dans nos belles régions. C'est assez fréquent, vous l'aurez constaté vous aussi. Et on en apprend même sur les techniques picturales du Moyen-Âge chrétien. ça tombe bien, le sujet m'interresse plus que les techniques de construction dissuasive du XIIIème siècle, même si je peux comprendre qu'il y en ait que ça passionne.

Art médieval

Alors voilà. A cette époque, pour peindre, il fallait surtout creuser... pour se dégoter des pigments. Oui, car Graphigro n'avait pas encore été inventé, ni le tube de couleur d'ailleurs, ni même la toile montée sur châssis (vive le progrès).

 

Et il fallait broyer tous ces cailloux, ces blocs d'argile pour en faire de la poudre utilisable ensuite pour des fresques. Comme liant, on disposait de l'eau, de l'oeuf (tempera) ou de la colle de peau de lapin. Tous les pigments étaient naturels, et qui dit naturels, dit vachement fragiles, surtout avec des liants aussi redoutables. Je vous rappelle que le vernis protecteur n'a pas encore été inventé. C'est ce qui explique qu'il reste encore très peu de ces fresques visibles.

Atelier médieval

Mais le plus drôle (enfin drôle, c'est vite dit...), c'est qu'en cette époque de grande chrétienté et d'obscurantisme crasse, il était strictement interdit de mélanger les couleurs ! Oui, comme je vous le dis. Ceux qui mélangeaient les couleurs étaient traités comme des sorcières, c'est à dire brûlés vifs sans autre forme de procès, telle une vulgaire knacki dans un camp de scouts de France.

Nuancier médieval

Seul Dieu avait le pouvoir de créer. En mélangeant les couleurs, on se hissait au niveau de Dieu, ce qui était blasphématoire... (vive le progrès). Donc, direct au bûcher pour celui qui tente un p'tit vert avec un peu de gris bleu et d'ocre, ou qui se risque à éclaircir une terre rouge avec un peu de terre naturelle. Ce qui explique que le nuancier du Moyen-Âge soit si monochrome.

 

Et pour les motifs, la nature c'était autorisé, le reste, c'était route bûcher.

 

Faisait pas bon être trop créatif en cette période. N'empêche que j'ai bien envie d'acquérir un mortier pour piler tous les cailloux sympas que je croise, histoire d'étoffer ma palette avec des pigments rigolos qu'on trouve pas chez Graphigro.

 

Bibiz à tous les passionnés du chantier de Guédelon.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mon Blog De Peinture

  • : k.rolyne.over-blog.com
  • k.rolyne.over-blog.com
  • : Bonne visite dans mon atelier de peinture
  • Contact

Welcome

Cher lecteur, voici plus de quinze ans que je peins. Cette passion trouve par ce blog un moyen d'exposition adapté à mon rythme de création et à ma vie très active. J'ai fréquenté de nombreux ateliers, fait de superbes rencontres et appris auprès d'artistes reconnus. Les tableaux, croquis et dessins présentés dans mes albums couvrent ces quinze dernières années. Je vous présenterai celles à venir par mes articles. Bonne visite dans mon atelier.

Tu Cherches, Tu Trouves !