Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Septembre 2010 0432010 059

 

Mon atelier de peinture

 

K.ROLYNE

8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 08:31

Vite vite ! Qu'on se presse, qu'on se dépêche ! Le Musée d'Orsay nous a fait la grâce de prolonger l'exposition sur M. Édouard Manet jusqu'au 17 juillet, alors que tout le monde se hâte, se bouscule pour voir les oeuvres et l'évolution de ce peintre majeur. Plusieurs nocturnes sont prévues pour faire face à l'afflux car beaucoup de visiteurs de la dernière seconde s'y rendront, c'est sûr.

  Pivoines Manet

Pour ma part, bien que je sois au taquet depuis le mois d'avril pour aller la visiter, eh ben que voulez-vous, je n'ai pas réussi à me libérer avant la nocturne d'hier soir. Et je n'étais pas la seule à avoir eu les mêmes problèmes d'organisation. Même en ayant acheté des billets à l'avance, il a fallu compter 10 petites minutes d'attente pour rentrer dans le musée et 20 autres pour entrer dans l'exposition. Allez, on va pas chipoter, quand on aime on ne compte pas.

 

Dans la première salle de l'exposition, se trouve le tableau peint par M. Fantin-Latour en hommage à Eugène Delacroix après sa mort en 1863. Ça tombait bien puisque ma visite du musée Delacroix était encore fraîche dans mon esprit. Peintre romantique, M. Delacroix était admiré de la jeune mouvance artistique de l'époque. Sa touche lumineuse, parfois en épaisseur, permettait à ces artistes d'envisager de nouvelles façons de peindre avec plus de fragmentation et de décomposition de la couleur et de la lumière. Les impressionnistes lui doivent énormément. On peut également voir dans cette première salle les copies réalisées par M. Manet de la Barque de Dante de Delacroix. Tous les peintres apprennent en copiant, et ensuite volent de leurs propres ailes.

 

On suit les pas de Manet dans l'atelier de M. Couture. Quelques toiles de ce dernier sont exposées, ce qui permet de se rendre compte qu'il n'est pas tout de maîtriser la technique. Manet avait une sensibilité de la lumière et de la couleur, ce qui est bien plus.

 

Autant vous prévenir tout de suite, en cas d'affluence, il vous sera difficile d'approcher le tableau du Déjeuner sur l'herbe (et pourtant il est imposant !). Si vous en avez la chance, peut-être pourrez-vous remarquer l'anachronisme de cette toile ? En effet, M. Manet a peint des cerises et des figues dans la nature morte du pique-nique, alors que ces fruits ne mûrissent pas au même moment de l'année et qu'on n'avait pas encore inventé à cette époque le transport par conteneur frigorifique !

 

Ensuite vous pourrez admirer la belle Victorine Meurent en Olympia.

 

J'ai personnellement moins aimé les toiles religieuses (que je ne connaissais pas) ainsi que celles de la période espagnole. Je ne suis pas trop sensible aux corridas, même si le tableau de l'homme mort en impose sacrément. Et le joueur de fifre aussi bien sûr.

 

J'ai préféré les toiles plus fraîches, comme celle du balcon, les portraits de Zola, de Berthe Morisot, les nature mortes aussi (ses pivoines sont splendides, mais j'adore les pivoines de toute façon), quelques scènes de bateaux en Normandie et à Argenteuil qui ne sont pas sans rappeler la peinture de Gustave Caillebote. Les scènes intimes sont belles, Maman Manet jouant du piano, et vous pourrez admirer l'élégance de sa mitaine et de sa bague dans le portrait que Manet a fait de ses parents.

 

Chez le père Lathuille

 

Cette toile, intitulée Chez le père Lathuille, m'a bien plu, surtout lorsqu'on connaît le 17ème arrondissement de Paris, où vivait Manet, et qu'on sait qu'à la place de cette brasserie et de son jardin si agréable, se trouve actuellement le cinéma des cinéastes. Cette brasserie était voisine du café Le Guerbois que fréquentaient Manet et ses comparses du groupe des Batignolles. Il y a un passage Lathuille maintenant, en souvenir du gérant (qui ne voulait pas partager les bouteilles de sa cave avec l'ennemi et les distribua aux soldats, selon la légende).

 

Et je vous livre la liste des toiles qui m'ont le plus émue : L'automne, l'été (de Berthe Morisot), Chez la Modiste (le profil est juste parfait !), le portrait de Mlle Valtesse de la Bigne (pas assez mis en valeur à mon goût, on manque de recul pour une toile de grand format), le portrait de M. Monet et Monet sur son bateau atelier, Sur la plage aussi, très connu, et l'écuyère.

 

Chez la-modiste-1881 Manet Portrait de Monet dans son bateau atelier

 

Vous pourrez lire également ses petites lettres décorées à l'aquarelle qu'il adressait à ses amies : "Pour Isabelle une mirabelle, car la plus belle c'est Isabelle". Mignon non ? Mouais, faut pas trop en demander, on ne peut pas être à la fois un peintre de génie et un grande poète... Pour la littérature, on laissera la place à MM. Beaudelaire, Mallarmé et Zola qui font ça très bien, et dont on pourra voir les beaux portraits.

 

J'ai regretté de ne pas avoir vu dans cette exposition deux toiles importantes dans l'oeuvre de M. Manet : "le chemin de fer", dernier portrait exécuté de Victorine Meurent (il y a juste une toute petite photo colorée de ce tableau) et "la famille Monet au jardin" que j'affectionne particulièrement ; on y voit un Monet jardinant en arrière plan et en figure centrale, sa femme Camille et son fils Jean se reposant dans l'herbe (cette toile est bien plus belle que celle peinte par Renoir).

 

La touche de M. Manet est une touche que j'appelle une touche "grasse". Là où l'académique imposait le lisse et le fondu, M. Manet a bousculé les normes en posant des coups de pinceaux en épaisseur, francs, bruts, qui donnent des contrastes saisissant. Il a rejeté les lois de la perspective au profit de la couleur. La figuration chez lui progresse par touche.

 

M. Manet a cassé les règles en imposant la couleur. De son côté, Claude Monet a fait de la lumière l'objet de ses toiles. Tout était en marche pour que le mouvement, soutenu par de grands esprits, parvienne jusqu'à son aboutissement, libérant la peinture, et obtienne la reconnaissance du public et de la critique.

 

Et aujourd'hui n'importe quelle expo sur l'impressionnisme rencontre un immense succès et fait l'objet d'un marketing énorme. Tenons-en nous aux toiles, c'est elles qu'il faut voir. Et dépêchez-vous pour cette expo ! Elle finit bientôt.

 

Bibiz à tous les mugs, tee-shirts et éventails siglés Manet en vente à la boutique du Musée d'Orsay.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mon Blog De Peinture

  • : k.rolyne.over-blog.com
  • k.rolyne.over-blog.com
  • : Bonne visite dans mon atelier de peinture
  • Contact

Welcome

Cher lecteur, voici plus de quinze ans que je peins. Cette passion trouve par ce blog un moyen d'exposition adapté à mon rythme de création et à ma vie très active. J'ai fréquenté de nombreux ateliers, fait de superbes rencontres et appris auprès d'artistes reconnus. Les tableaux, croquis et dessins présentés dans mes albums couvrent ces quinze dernières années. Je vous présenterai celles à venir par mes articles. Bonne visite dans mon atelier.

Tu Cherches, Tu Trouves !