Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Septembre 2010 0432010 059

 

Mon atelier de peinture

 

K.ROLYNE

11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 08:46

A découvrir en ce moment au Grand Palais, la collection de la famille Stein, dont les oeuvres n'avaient pas été rassemblées depuis l'époque où elles étaient sur les murs des appartements des frères et soeurs Stein, Léo, Gertrure  et Michael, rue Fleurus.

  gertrude logo

Cette fratrie américaine, installée à Paris au début du XXème siècle, a fortement contribué au soutien des artistes de l'art nouveau. Amateurs d'art, Léo, puis Gertrude, Michael et sa femme, ont entamé une collection, au départ en investissant sur des valeurs sûres : les BIG FOUR de l'impressionnisme, à savoir Cézanne, Manet, Renoir et Degas. Perso, ils ont quand même oublié Monet, mais sans doute qu'à cette époque la côte du peintre ne leur permettait déjà plus d'acquérir une seule de ses toiles.

 

Le début de l'expo est assez classique, on y trouve des belles oeuvres de Cézanne, Degas et Renoir. J'ai particulièrement aimé les trois pomme de Cézanne. 

 

C'est ensuite que ça devient vraiment intéressant. Les trois frères partagent le même intérêt pour la peinture de Picasso, puis chacun d'eux suit sa voie : l'un s'éloignant de Picasso lui préférant Matisse, l'un réfutant le cubisme, l'autre l'idolâtrant.

 

Les amitiés durent, malgré les côtes qui grimpent. Gertrude Stein ne pourra plus s'offrir de tableau de Picasso lorsque celui-ci aura atteint la célébrité. Elle se rabat sur d'autres artistes, comme Juan Gris ou Picabia.

 

Dans le même temps, son frère préfère les fauves. J'ai beaucoup aimé cette variété de toiles contemporaines, ce qui m'a permis de redécouvrir Matisse et son travail pour "le bonheur de vivre". J'ai également beaucoup aimé cette toile, "la japonaise au bord de l'eau", qui est vraiment étonnante, ce ne sont que des traits, et pourtant on distingue une silhouette.Je suis fascinée !

 

La japonaise

 

Dans cette exposition, j'ai également découvert quelques artistes, dont Henri Manguin, qui est à la fois un fauve, avec une touche post-impressionniste. C'est très beau. J'ai beaucoup aimé cette toile, "la coiffure".

 

Manguin-1

 

C'est facile aujourd'hui de dire qu'on aime Picasso (ou pas), c'est facile aujourd'hui de dire que Matisse était un précurseur. C'est à l'époque des Stein que c'était rudement courageux et visionnaire de dire que Matisse allait devenir un grand peintre. Ses premières toiles ont fait autant scandale que "le déjeuner sur l'herbe" de Manet en 1863. Et le grand "nu bleu" de Matisse qui est exposé n'est pas l'un des plus beau. Il fallait avoir du flair, une culture picturale pointue et un oeil en avance sur son époque pour percevoir tout cela.

 

Et le génie des Stein c'est d'avoir vu tout cela, d'avoir créer des liens avec ces artistes et de les avoir soutenus.

 

Être artiste c'est aussi une histoire de rencontre.

 

Bibiz à tous les collectionneurs d'art.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mon Blog De Peinture

  • : k.rolyne.over-blog.com
  • k.rolyne.over-blog.com
  • : Bonne visite dans mon atelier de peinture
  • Contact

Welcome

Cher lecteur, voici plus de quinze ans que je peins. Cette passion trouve par ce blog un moyen d'exposition adapté à mon rythme de création et à ma vie très active. J'ai fréquenté de nombreux ateliers, fait de superbes rencontres et appris auprès d'artistes reconnus. Les tableaux, croquis et dessins présentés dans mes albums couvrent ces quinze dernières années. Je vous présenterai celles à venir par mes articles. Bonne visite dans mon atelier.

Tu Cherches, Tu Trouves !