Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Septembre 2010 0432010 059

 

Mon atelier de peinture

 

K.ROLYNE

27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 08:21

Séraphine de Senlis était une peintre spontanée, qui n'avait reçu aucune formation artistique et qui a peint des années durant dans l'isolement de son atelier.

 

Séraphine a commencé la peinture sur injonction de la Sainte Vierge. Par la suite, à chaque fois qu'elle peignait, elle entrait en communication avec les anges et la Vierge Marie.

 

La beauté de son oeuvre a été reconnue de son vivant, repérée par un collectionneur allemand, Wilhelm Uhde. Ses toiles ont côtoyées celles de Picasso, Braque, Dufy et tant d'autres.

 

Elle était femme de ménage à Senlis.

 

Sa vie s'est terminée à l'asile.

 

Voici en résumé l'histoire de cette vie*.

 

Il est difficile de faire entrer sa peinture dans une catégorie artistique : art naïf, art brut, création spontanée. Je laisse ce soin aux spécialistes.

 

Il n'empêche qu'en m'intéressant un peu plus au mouvement dit d'art naïf dans lequel s'inscrit la peinture de Séraphine,  celle du Douanier Rousseau, les sculptures de Ferdinand Cheval dit "le Facteur Cheval" et les toiles Augustin Lesage par exemple,  je constate encore ce fait : même chez les peintres et artistes autodidactes, la majorité est masculine.

 

Même chez les illuminés, les coeurs simples, les hommes sont plus nombreux que les femmes. Comment cela peut-il s'expliquer ?

 

Qu'à une certaine époque, on ait barré aux femmes l'accès aux écoles d'art et à la reconnaissance en leur martelant que ce n'est pas là leur place, est une chose. Mais comment se fait-il que chez ceux pour qui ces chemins étaient quoi qu'il en soit fermés, on ne retrouve pas un équilibre naturel entre les deux sexes ?

 

N'y avait-il pas alors une sorte de préjugé sexiste même chez les amateurs ? Les femmes qui peignent n'ont-elles rien à transmettre qu'on juge bon de s'y attarder, à quelques exceptions près ? Si elles peignent c'est pour s'occuper, pas pour qu'on les reconnaisse ?

 

Et alors, comment distinguer l'art du loisir créatif ? L'un appartient aux hommes, et c'est alors du sérieux, et l'autre est une occupation de bonnes femmes qui n'ont rien d'autre à faire pour meubler leur temps ? C'est méprisant, mais c'est pourtant une réalité. De tous les ateliers que j'ai fréquentés, qu'ils soient tenus par des hommes ou des femmes, la population était majoritairement féminine. C'est à n'y rien comprendre.

 

Mais dans nos musées, combien de Monet, de Degas, de Gauguin, de Dali, de Rembrandt, de Cabanel, de Matisse, de Picasso, de Mondrian, de Warhol, de Rubens, de Caravage ?  Combien d'hommes dans les musées ?

 

Et combien de Louise Bourgeois, de Frida Kalho, de Suzanne Valadon, de Sonia Delaunay, de Berthe Morisot, de Tamara Lempicka, de Joan Mitchell ? Pour en trouver quelques-une, on est obligé de faire le tour de la planète, alors que rien qu'en Europe, on croule depuis des siècles sous les artistes masculins, à en exploser les réserves de tous les grands musés nationaux.

 

Triste constat. Mais ne nous laissons pas abattre. Les femmes ne manquent pas de talent. Et il y a de la place pour tout le monde.

 

Faisons de Séraphine de Senlis notre Jeanne d'Arc des beaux-arts afin qu'un jour, la parité homme-femme artiste soit bien réelle et qu'on rachète ces siècles d'étouffement des artistes femmes.

 

A vos pinceaux mes sisters !

 

Bibiz à toutes les combattantes de la couleur.

 

* "Séraphine, la vie rêvée de Séraphine de Senlis" - Françoise Cloarec - Edition Phébus.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mon Blog De Peinture

  • : k.rolyne.over-blog.com
  • k.rolyne.over-blog.com
  • : Bonne visite dans mon atelier de peinture
  • Contact

Welcome

Cher lecteur, voici plus de quinze ans que je peins. Cette passion trouve par ce blog un moyen d'exposition adapté à mon rythme de création et à ma vie très active. J'ai fréquenté de nombreux ateliers, fait de superbes rencontres et appris auprès d'artistes reconnus. Les tableaux, croquis et dessins présentés dans mes albums couvrent ces quinze dernières années. Je vous présenterai celles à venir par mes articles. Bonne visite dans mon atelier.

Tu Cherches, Tu Trouves !