Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Septembre 2010 0432010 059

 

Mon atelier de peinture

 

K.ROLYNE

14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 09:45
Gimme gimme gimme

a man after midnight...!

Au Musée d'Orsay, les mâles, les vrais, sont là tout en muscles et en fesses. Héroïques, athlètes, divins ou simples mortels. Qu'il soit hétéro et/ou homo, cette magnifique exposition nous offre une belle palette de toiles, de photos et de sculptures, allant du classicisme au plus moderne.

Le Musée d'Orsay est en train de devenir un musée très rock & roll, ouvert à la modernité, ne craignant pas d'exposer ensemble des académies de David ou Flandrin aux côtés de photos d'Eminen par La Chapelle ou de toiles de Pierre & Giles.

C'est juste super agréable de découvrir au sein du musée de l'impressionnisme des toiles contemporaines.

Cette exposition m'a tellement plu, ébranlée et émue, que je ne dévoilerai pas ici les œuvres qui m'ont le plus touchées pour conserver l'impact de leur découverte.

J'ai ainsi été particulièrement frappée par l'œuvre de Mueck, celle de Louise Bourgeois, les photos de La Chappelle et celles de Pierre & Gilles. C'est juste incroyable.

Mention spéciale à Orlan, avec son œuvre l'origine de la guerre, double au masculin de l'origine du monde de Courbet.

Cette exposition éclaire énormément sur la place du nu masculin dans l'histoire de l'art, et également du nu féminin qui était loin d'être courant à l'époque pour des raisons de mœurs. Le corps de l'homme était le canon idéal de l'humain. Les artistes s'y projetaient en héros de l'Olympe ou de la Bible. Le nu était un passage obligé pour tout artiste voulant parfaire sa formation artistique. Ainsi donc, le corps de l'homme était exposé beaucoup plus qu'il ne l'est aujourd'hui, car il était assimilé à un demi-dieu (en toute modestie). La femme était absente.

Gimme gimme gimme

Les choses se sont ensuite inversées, et montrer un homme nu est devenu dérangeant, tandis que celui de la femme allait devenir surexposé à l'excès, teinté d'hypocrisie bourgeoise. C'est ce qu'a voulu dénoncer Manet et son déjeuner sur l'herbe, puis son Olympia.

Je ne suis pas sûre qu'aujourd'hui on soit si tranquille avec le nu masculin. Je pense que le nu masculin est devenu très gay friendly, et donc réservé à ce seul public. Il reste dérangeant, surtout pour les hommes qui ne sont pas à l'aise avec l'homosexualité.

Gimme gimme gimme

Le corps de la femme, lui, s'est tellement banalisé qu'on ne peut pas vraiment faire scandale avec, non ?

Ce que j'en conclus c'est que le vrai tabou du nu, qu'il soit féminin ou masculin, ce n'est pas de montrer des sexes, des seins, des fesses ou même des érections. Non. Le vrai tabou dans l'art, c'est le poil !!!!

Le poil casse le mythe. Il nous rendrait les personnages trop proches et trop communs. Les Dieux du stade, les éphèbes et les héros ne peuvent nous ressembler. Ils sont imberbes. Ce canon de beauté masculine est résistant. Et il a contaminé le nu féminin. Déesses, nymphes ou prostituées sont imberbes elles-aussi.

Le poil, c'est le dernier rempart de la provocation et du scandale.

Allez, organisons la résistance et brulons nos épilady ! Nan, je déconne.

Bibiz à ma pince à épiler.

La bande-annonce de l'expo.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mon Blog De Peinture

  • : k.rolyne.over-blog.com
  • k.rolyne.over-blog.com
  • : Bonne visite dans mon atelier de peinture
  • Contact

Welcome

Cher lecteur, voici plus de quinze ans que je peins. Cette passion trouve par ce blog un moyen d'exposition adapté à mon rythme de création et à ma vie très active. J'ai fréquenté de nombreux ateliers, fait de superbes rencontres et appris auprès d'artistes reconnus. Les tableaux, croquis et dessins présentés dans mes albums couvrent ces quinze dernières années. Je vous présenterai celles à venir par mes articles. Bonne visite dans mon atelier.

Tu Cherches, Tu Trouves !