Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Septembre 2010 0432010 059

 

Mon atelier de peinture

 

K.ROLYNE

30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 13:03

Mauvaise nouvelle les filles, le machisme ambiant a encore frappé. Alors qu'on le croyait cantonné, entre autres, au monde du travail, au partage des tâches ménagères, aux retraites et aux violences conjugales et sexuelles, le voilà qui déboule en toute impunité dans les critiques culturelles d'un magasine féminin.

 

1002742-Berthe Morisot le BerceauJ'ai failli tomber de ma chaise en lisant la critique de l'exposition Berthe Morisot du magasine L'Express Style. Déjà le titre m'annonçait la couleur : "Tout ça pour ça". Tiens ? me dis-je, une critique négative sur cette artiste majeure du courant impressionniste ? Intéressant, voyons voir... Oh rage, oh cri du coeur ! Infamie ! Un article sexiste dans un magasine de presse féminine (oui bon, je sais, je l'ai cherché aussi, faut pas venir se plaindre ensuite) ! Un article qui reproche à l'une des rare artiste peintre reconnue de son temps, ayant exposé aux côtés de ses confrères masculins, respectée et appréciée autant dans sa peinture que dans sa personnalité, d'être une femme ! J'ai halluciné.

 

Bien sûr, on est libre d'aimer ou de ne pas aimer cette peinture, mais je vous livre la critique pour que vous puissiez juger par vous même : "...ses toiles ont du mal à convaincre. Pourquoi ? Parce que Berthe Morisot demeura cantonnée aux sujets dits "féminins", seuls autorisés aux artistes femmes au XIXe siècle. Malgré leur raffinement pictural, ces scènes familiales, ces portraits d'enfants, ces paysages évoquent un bonheur trop lisse. Ennuyeux". Fin de citation.

 

Est-ce que j'ai bien compris ou est-ce que je fais des raccourcis un peu abruptes ? Un sujet familial est un sujet féminin, donc lisse, donc ennuyeux ? Lorsque que Berthe Morisot peint sa fille, c'est ennuyeux ? Lorsque Renoir peint son fils c'est merveilleux ? Lorsque Berthe Morisot peint les jardins, c'est ennuyeux ? Mais lorsque c'est Monet qui peint son Giverny en fleurs, c'est presque sacré ? Et Renoir peut peindre des jeunes filles au piano, des enfants aux joues rondes allaités par leur nourrice, des promenades d'enfant à cheval, c'est fascinant ?

 

En peinture les femmes sont plus souvent des modèles, alors qu'elles le restent et c'est tellement plus sulfureux de représenter des prostituées, des scènes de bordel comme Degas ou Toulouse Lautrec, ou de réduire la femme à son corps qu'on expose au voyeurisme du visiteur. Alors là, ça ne pose de problème à personne. Manet l'avait d'ailleurs bien compris. Et dénoncé.

 

48702633Par contre Vuillard peut peindre les nourrices, les enfants au parc, les femmes en train de coudre, un bébé marchant à quatre pattes dans le salon, c'est beau. Picasso a peint des centaines de toiles de mères et d'enfants, de famille, c'est digne. Gauguin peint les petits bretons, c'est Pont Aven, Renoir a fait de sa famille son sujet de prédilection, c'est divin, Caillebote peint les roseraies de son jardin de banlieue, c'est ravissant, Klimt peint des bébés avec ou sans leur mère, c'est fantastique, Maurice Denis peint l'enfance, c'est charmant, et même lorsque Keith Haring fait du bébé radiant un icône, c'est révolté, c'est courageux. Mais lorsque ces mêmes sujets sont peints par des femmes, cela ne vaut plus rien, c'est niaiserie et bon sentiment, c'est petit, c'est attendu, c'est consensuel, c'est sans envergure. Ces femmes ont une vision alors étriquée de leur monde, qu'elles restreignent à leur matrice, c'est à dire au monde féminin.

 

Et Mary Cassatt alors ? Oh mon dieu que sa peinture est chiante... Elle n'a peint que des mômes et sa soeur ! Tout ça pour ça ? Les peintures de bonne femme ne sont pas montrables, non sérieusement, qu'elles gardent ça pour leur famille. La peinture des femmes c'est un loisir, c'est méprisable, la peinture des hommes c'est de l'art, c'est important.

  36621f30

En extrapolant, une peintre femme peindra toujours des sujets féminins, donc dénués d'intérêts, tandis qu'un peintre homme pourra peindre tout ce qu'il veut, et même des sujets dits "féminins", il bénéficiera toujours d'un à priori positif. L'oeil de la peintre femme, quand bien même peindrait-elle des prostituées, sera jugé plus durement, que l'oeil d'un peintre homme quand bien même ne peindrait-il que des mères et leurs enfants. Les préjugés sont sacrément vivaces.

 

Et puis c'est quoi ce délire ? Il y aurait des sujets "féminins" ennuyeux et des sujets "masculins" digne d'intérêt ? Il va falloir qu'on m'explique là... Surtout qu'à cette époque, peindre le réel était un changement par rapport aux peintures classiques dont les thèmes étaient antiques ou religieux. Justement les impressionnistes peignaient ce qu'ils voyaient, ce qui les entouraient, sans raconter d'histoire. Berthe Morisot a peint son environnement.

 

Par ailleurs, le débat est éternel pour les artistes : le sujet doit-il prédominer sur la touche ? Vaste question à laquelle je ne répondrai pas ici. Mais l'idée des impressionnistes était que le sujet n'avait finalement que peu d'importance, que seule la lumière comptait qu'il fallait traduire en émotion, en touche et transparence.

 

Je suis assez révoltée contre ce genre de critique, à notre époque cela me paraît invraisemblable.

 

Donc, pour me passer les nerfs, j'ai comparé les oeuvres des hommes et des femmes de cette époque. Alors à votre avis, c'est ennuyeux ou sublime ? Il y a vraiment une différence si c'est peint par un homme ou par une femme ? Attention, j'ai glissé des pièges, à vous de les repérer.

 

 corotenfantsbordruisseaulormes 115036 1906-Homme-femme--et-enfant Picasso caillebotte- femme sa toilette- 1873 3091d6b2-4160-11df-bfd9-ca0bed11f453 Cross mère et enfant Degas La famille Bellelli Gustave Caillebotte, Les Roses, jardin du Petit Gennevillie KLimt gonzales eva-la fenêtre mere mary-cassat-06 Pierre-Auguste-Renoir--Claude-renoir-jouant mere-et-enfant-1921-22 vuillard Valadonlamereetlafillebl sag1 18 renoir9  Matisse Klimt Morisot  

 

Alors ? Vous voyez la différence ? Vous n'êtes pas tombé dans le panneau, vous avez tout de suite ressenti j'en suis sûre l'ennui provoqué par les tableaux peints par Mary Cassatt, Suzanne Valadon, Eva Gonzalès et Berthe Morisot. Comment ça lesquels ? Pour votre gouverne, ces toiles sont de Corot, le maître auprès duquel Morisot fit ses premiers pas en peinture, Maurice Denis, Vuillard, Caillebote, Degas, Monet, Renoir, Valadon, Gonzalès, Gauguin, Bouguereau, Cassatt, Picasso, Klimt, Cross mon chéri, Matisse et Morisot.

 

L'ironie de l'histoire c'est que quelques pages plus loin dans le même magasine, on trouve un article intitulé "Comment ressent-on une oeuvre d'art ?". Je ne l'ai pas encore lu, mais tout me porte à penser que, selon ce journal, on ne doit pas ressentir la même chose devant l'oeuvre d'une femme que devant l'oeuvre d'un homme... Le sexe de l'artiste déterminerait le jugement que l'on portera sur son oeuvre ? Ouais... c'est triste. Les filles, on a encore du boulot. Mais j'espère me tromper.

 

Alors en attendant, je vais aller voir l'expo sur Artémisia Gentileschi, une femme peintre de l'époque où on savait même pas que les femmes pouvaient se servir d'un pinceaux, même pour leurs loisirs. ça va être d'un ennui ! Mais bon, je me sacrifie pour la cause des femmes.

 

Bibiz au plafond de verre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Amande 05/05/2012 21:34


Superbe article ! Bravo !

k.rolyne 06/05/2012 09:55



Merci.



candide 06/04/2012 17:14


Critique des  féministes : ce qui se "cantonnerait" à la famille.


Ca pose la question du rapport de la forme picturale et du fonds (le "sujet "pictural) BM : sur combien d' année sa production picturale ? y a-t-il des évolutions, des étapes ? inspiration ou
inspirations ?


Cette façon "féministe" de concevoir la culture illustre parfaitement les éternelles limites (assez crispantes, je suis d'accord) du féminisme : BM est-elle un(e)peintre ? un grand peintre ?
qu'est ce qu'un peintre "grand" ? je ne vois pas en quoi les féministes seraient plus qualifiés(ies) que les candides pour juger de ce qu'est un(e) peintre

k.rolyne 11/04/2012 12:05



Tout à fait d'accord. Si c'est important de connaître un peintre et son histoire pour comprendre le mouvement dans lequel il s'inscrit, cela ne devrait pas amener à des considérations de valeur
portant sur l'oeuvre en fonction du sexe de l'artiste (c'est mon point de vue). Et effectivement le débat sur le sujet et le traitement pictural revient ici avec importance.


Quant à BM, elle a peint toute sa vie sur le motif, aux côtés de Renoir, Manet et tant d'autres, sur tous les sujets impressionnistes communs à ce groupe. Et pour ma part, je la considère comme
une grande peintre au même titre que les autres.


Merci pour votre participation au débat.



Mon Blog De Peinture

  • : k.rolyne.over-blog.com
  • k.rolyne.over-blog.com
  • : Bonne visite dans mon atelier de peinture
  • Contact

Welcome

Cher lecteur, voici plus de quinze ans que je peins. Cette passion trouve par ce blog un moyen d'exposition adapté à mon rythme de création et à ma vie très active. J'ai fréquenté de nombreux ateliers, fait de superbes rencontres et appris auprès d'artistes reconnus. Les tableaux, croquis et dessins présentés dans mes albums couvrent ces quinze dernières années. Je vous présenterai celles à venir par mes articles. Bonne visite dans mon atelier.

Tu Cherches, Tu Trouves !